Agenda


<< Décembre 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Prochainement

Aucun évènement n'est prévu pour le moment.



Derniers articles

Le 14/02/2014 : Actualité
Est Républicain du vendredi 14 février 2014
Lire la suite

Le 04/02/2014 : Eau douce
CONSTRUCTION D'UN AIRLIFT
Lire la suite

Le 19/12/2013 : Actualité
Les dernières news de l'année...
Lire la suite



Les articles sur l'eau douce


Le 11/08/2013 : La reproduction de nos poissons d'aquarium

La reproduction des poissons est une activité intéressante pour les aquariophiles. Pour qu'il y ait reproduction il faut que vos poissons soient bien entretenus. Il faut savoir que certains poissons n'ont jamais pu être reproduits en aquarium et que la reproduction de certaines espèces n'est pas toujours facile.

 

Les conditions pour la reproduction

Posséder un couple de la même espèce: Différenciez les sexes des 2 poissons et faites en sorte qu'ils soient opposés (un mâle et une femelle). Il faut bien sûr, que vos poissons soient tout les deux de la même espèce et se soient mis ensemble de leur plein gré. Pour cela, achetez plusieurs poissons de la même espèce puis attendez qu'un ou plusieurs couples se forment (plus le nombre d'individus augmente plus les chances d'avoir un couple augmente !).

La bonne santé de vos poissons: variez la nourriture, prenez soins de vos poissons, entretenez l'eau...

Le respect des caractéristiques de l'eau propres à chaque poisson: En effet, chaque poisson a des besoins spécifiques pour pouvoir être maintenus dans des conditions optimales (dureté, pH, température, la dureté, le type de nourriture pour stimuler la reproduction, les soins à consacrer aux oeufs, le comportement des géniteurs face à leur oeufs, le nombre d'alevins obtenus, la nourriture pour alevins...). Vous devez donc d'obtenir le maximum d'informations sur l'espèce choisie.

Le respect de l'espace: les poissons ont tous besoin d'un espace vital pour pouvoir vivre dans un aquarium plus ou moins grand selon les exigences de l'espèce.

L'éclairage: Il doit être adéquat et en rapport avec le biotope.

Le lieu de ponte: Chaque poisson a besoin d'une plantation plus ou moins dense de rochers ou de sable.

Se sentir en sécurité: Installez de nombreux refuges.

La population du bac: Evitez les espèces agressives et vives, réduisez la population du bac voire même, isolez le couple dans un bac à part.

Vos chances d'avoir un couple :

Nombre de poissons de                   % de chances pour
la même espèce, dans                         avoir un couple
un aquarium

      2 poissons                                  33,33 %
      3 poissons                                  50,00 %
      4 poissons                                  60,00 %
      5 poissons                                  80,00 %
      6 poissons                                  71,42 %
      7 poissons                                  75,00 %
      8 poissons                                  77,77 %
      10 poissons                                81,82 %
      15 poissons                                87,50 %

La reproduction selon la famille de l'espèce.

Il faut savoir que les poissons se reproduisent de manières très différentes selon les espèces. Admirer la reproduction des poissons est l'une des choses les plus fascinantes de l'aquariophilie car il existe de très nombreuses formes de reproduction chez les poissons. On distingue deux principales formes de reproduction chez les poissons : les ovipares, les vivipares .

Les vivipares: La particularité de ce type de reproduction, c'est que la femelle est capable de stoker le sperme du mâle. Ainsi, celle-ci peut mettre bas plusieurs fois après n'avoir été fécondé qu'une seule fois. Les différences sexuelles sont faciles à reconnaître car le mâle présente une nageoire anale en forme de tube, appelée gonopode qu'il utilise pour féconder les femelles. De plus, ceux-ci sont généralement plus petits et plus colorés que les femelles. La plupart du temps, ils font une cour incessante aux femelles. Un mois après l'accouplement, la femelle donne naissance à des alevins entièrement formés, capables de nager et chercher à se nourrir dès la naissance. La plupart des vivipares n'hésitent pas à manger leurs petits. Il est donc préférable d'isoler la femelle dans un petit bac bien planté et de bien la nourrir, ce qui limitera le nombre d'alevins dévorés. Après la ponte, retirez la femelle et nourrissez régulièrement les petits qui grandiront plus rapidement. Dans un aquarium d'ensemble bien planté (mousse et fougères de Java) et avec de nombreuses cachettes, vous n'aurez pas à intervenir et vous aurez souvent le plaisir de voir apparaître de nombreux alevins aptes à survivre.
Les vivipares les plus connus sont les guppies, les platies, les xiphos et les mollies. Il existe bien sûr d'autres ovovivipares tels les anableps, les poissons de la famille des Goodéidés...

Les ovipares: La femelle pond des ovules qui vont ensuite être fécondés par le mâle pour former des oeufs prêts à éclore dans les trois jours qui suivent la fécondation. La différence entre les mâles et les femelles est souvent mineure voire inconnue. Parfois les mâles sont un peu plus colorés, tandis que la femelle est plus ronde. Il faut généralement isoler une femelle et 2 mâles dans un petit aquarium bien planté contenant de l'eau respectant les conditions propre à l'espèce. La fécondation a lieu immédiatement, les mâles fécondent les oeufs au fur et à mesure de leur expulsion du ventre de la femelle. Veillez à retirer les parents très rapidement après la ponte pour éviter qu'ils ne dévorent les oeufs. Les alevins naissent le plus souvent 2 à 3 jours après la ponte. La difficulté est de trouver pendant les premiers jours une nourriture adaptée à de si petites bouches. Les infusoires peuvent être utilisés. Quelques jours plus tard, des nauplies d'artémia conviendront parfaitement à leur alimentation.
Chez les ovipares, chaque espèce a sa façon d'accueillir ses oeufs en exécutant:

  • La construction d'un nid de bulles : Le mâle, à l'aide de son système respiratoire spécifique (le labyrinthe), construit ce nid pour se préparer à la reproduction. Les Labyrinthidés ou Anabantidés sont les seuls poissons concernés.
  • Une ponte en pleine eau : La femelle laisse tomber les oeufs sur le sol et entre les plante. Plusieurs centaines oeufs sont émis en une seule ponte. À l'éclosion, ces alevins sont beaucoup plus fragiles et difficiles à nourrir, que les ovovivipares, donc, plus difficiles à réchapper. L'élevage devient délicat et demande beaucoup de soins et d'expérience. Les tétras sont les poissons les plus concernés.
  • Une ponte sur un substrat (pot de fleur, vitre, racine...) : Ce lieu est choisi et nettoyé avec minutie. Les cichlidés sont les poissons les plus concernés.
  • Une incubation buccale : La femelle met les oeufs dans sa bouche pour qu'ils ne se fassent pas dévorer par les autre occupants du bac. La majeure partie des cichlidés pratiquent ce type de protection.

Le développement et l'élevage réussit des alevins

Élever des alevins demande de l'attention et, généralement, beaucoup d'heures de travail. Ces nouveaux-nés ont besoin d'une eau très propre, et pour certains, une alimentation spécifique est nécessaire.
Les alevins vivipares sont généralement les plus faciles à élever. En effet, certains s'accommodent de nourriture en flocons (paillettes) émiettée dès le début (sans oublier les algues ou la spiruline) mais ils ont tout de même besoin de changements d'eau assez fréquents pour leur garantir une bonne croissance. On a généralement plus de mal à élever des alevins ovipares car il sont trop petits pour pouvoir manger des aliments pour adulte, et ont donc besoin d'une alimentation spécifique. Les nauplies d'artémias vivantes à peine écloses et les petites daphnies sont alors la nourriture de choix pour la plupart des alevins, bien que certains aient besoin d'infusoires, nourriture encore plus petite. Les alevins des poissons mangeurs d'algues (plecos, ...) ont besoin d'algues ou de végétaux cuits.
Il existe également des nourritures pour alevins commercialisés qui marche très bien. Dans tout aquarium, plus vous ajouter de nourriture, plus vous devez faire en sorte que votre eau soit propre. En fait, les alevins nécessitent une eau encore plus propre que celle les adultes. Des changements d'eau fréquents sont donc indispensables, ainsi qu'une filtration biologique efficace. Les bacs pour alevins ont souvent besoin de changements d'eau journaliers allant jusqu'à la moitié du volume du bac. Les filtres éponges constituent la méthode de filtration préférée car ils constituent une filtration biologique efficace et ne peuvent pas aspirer les alevins.
 
Les jeunes alevins possèdent un sac vitellin qui leur fournit des réserves de nourriture pour les premier jours. Dès que leur sac est vide, ils apprennent a subvenir à leurs besoins. Dès qu'ils sont autonomes, leur croissance est plus ou moins rapide selon la nourriture qu'ils trouvent et la température de l'eau.

Lorsque le alevins atteignent une taille moyenne (avec des couleurs et des nageoires facilement identifiables) , ils peuvent être transférés dans l'aquarium d'ensemble ou dans des bac plus spacieux. Une fois adulte, le poisson continue à prendre du poids, mais moins vite que durant sa jeunesse.

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédentArticle suivant Suivant