Agenda


<< Décembre 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Prochainement

Aucun évènement n'est prévu pour le moment.



Derniers articles

Le 14/02/2014 : Actualité
Est Républicain du vendredi 14 février 2014
Lire la suite

Le 04/02/2014 : Eau douce
CONSTRUCTION D'UN AIRLIFT
Lire la suite

Le 19/12/2013 : Actualité
Les dernières news de l'année...
Lire la suite



Les articles sur l'eau douce


Le 11/08/2013 : Mycobacterium marinum: La maladie des aquariophiles

Une maladie concernant les aquariophiles et décrite par le Ministère de la santé de la famille et des personnes handicapées et par l'Institut de veille sanitaire.

De bien grands mots pas toujours compréhensibles dans le texte, mais pas d'affolement, cette maladie reste trés rare. Par contre, il est maintenant préconisé de mettre des gants pour s'occuper de ses aquariums. A vous de voir...

 

Mycobacterium marinum est une mycobactérie atypique responsable d’infections chez les animaux aquatiques et d’infections cutanées chez l’homme après contact avec l’eau ou les animaux infectés. Il n’y a pas de contamination interhumaine. Ces infections sont maintenant liées surtout à l’aquariophilie (« granulome des aquariums »).

Les infections surviennent sur une peau préalablement lésée ou à la suite d’un traumatisme mineur après une incubation de quelques jours à quelques semaines. La lésion initiale est un papulo-nodule indolore qui peut s’ulcérer. Dans la moitié des cas, des lésions sporotrichoïdes se développent sur le trajet du drainage lymphatique du membre atteint. L’infection peut s’étendre aux tendons, gaines synoviales, articulations, plus rarement aux os. Il n’y a pas de signes généraux.

Les infections atteignent aussi bien les patients immunocompétents que les immunodéprimés. Le traitement des infections à M. marinum n’est pas standardisé. L’appréciation de l’efficacité des traitements administrés est rendue difficile par la tendance à la guérison spontanée de l’infection.

 

On estime que le nombre annuel d’infections à M. marinum bactériologiquement documentés correspond à une incidence de 0,09 cas pour 100 000 habitants.

La durée d’incubation médiane est de 16 jours  La lésion cutanée principale est généralement localisée au membre supérieur. Les lésions cutanées sont multiples. L’aspect précis des lésions est  en majorité nodulaire avec un aspect sporotrichoïde dans d’autres cas. Plus rarement, la lésion est ulcérée, abcédée ou pustuleuse.

 

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédentArticle suivant Suivant