Agenda


<< Décembre 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Prochainement

Aucun évènement n'est prévu pour le moment.



Derniers articles

Le 14/02/2014 : Actualité
Est Républicain du vendredi 14 février 2014
Lire la suite

Le 04/02/2014 : Eau douce
CONSTRUCTION D'UN AIRLIFT
Lire la suite

Le 19/12/2013 : Actualité
Les dernières news de l'année...
Lire la suite



Les articles sur l'eau douce


Le 11/08/2013 : Nourriture vivante

Voici quelques nourritures vivantes qui sont faciles à trouver dans la nature ou les commerces aquariophiles, et qui sont très bonnes pour nos poissons:

 

Les Rotifères:

C'est un groupe de trés petites espèces animales que l'on trouve dans les étangs et dont les plus courantes sont Brachionus rubens et Hydratina senta. On peut s'en procurer dans les eaux peu profondes en utilisant un filet conique en nylon de 50 cm de long et d'un diamètre de 15 cm maximum et dont le bec est recouvert de nylon pour éviter la capture de poissons plus grands. Les Rotifères sont alors égouttés et offerts aux poissons.

 

Les Daphnies:

Appelées généralement "puces d'eau", ce sont des espèces de petite taille dont la plus courante est Daphnia pulex. On les trouve dans les mares, dans les bassins filtrants des égouts et des installations d'approvisionnement d'eau. Pour les attraper, on jette un petit filet dans l'eau et il faut les capturer avant qu'elles ne plongent vers le font. Elles constituent une nourriture attrayante pour les poissons car elles sautillent dans l'eau et forcent ainsi les poissons à les poursuivre. On peut se procurer des espèces vivantes dans les magasins d'aquariophilie, mais l'amateur pourra difficilement les élever lui-même. Les daphnies séchées que l'on trouve facilement dans le commerce sont moins nutritives.

 

Les Cyclops:

Ce sont de petits crustacés possédant un seul oeil. Ils vivent dans le même environnement que les puces d'eau mais ils sont généralement plus petits que les daphnies et de couleur vert gris. Pendant la saison froide on les trouve plus facilement que les daphnies. Il faut les capturer comme les puces d'eau. Il faut constituent une bonne nourriture pour les poissons mais l'amateur se souviendra qu'il ne faut pas les introduire dans les aquariums d'alevinage parce qu'ils s'attaquent aux oeufs et aux alevins.

 

Les Tubifex:

De la famille des tubicidés, ce sont des vers minces et rougeâtres de 1 à 5 cm de long qui vivent et se reproduisent dans les étangs les plus sales et dans les bouches d'égouts. Heureusement on les trouve dans les magasins d'aquariophilie, ce qui épargne à l'amateur la tâche désagréable d'aller les chercher dans le bourbier. Après les avoir achetés, on les lave et on les donne immédiatement aux poissons. Ils restent en vie dans l'eau courante. Bien qu'ils soient un atout précieux dans l'alimentation du poisson, certains aquariophiles les soupçonnent d'introduire des bactéries dans la cuve. D'autres pensent qu'ils restent en vivants dans le corps du poisson. Que ces soupçons soient fondés ou non, il est certain que si ces vers ne sont pas mangés par les poissons et pourrissent dans le sol, ils polluent trés vite l'aquarium. Peut-être est-il préférable d'éviter cette nourriture. De toute manière les longs vers doivent être finement émincés avant d'être donnés aux poissons.

 

Les larves de moustiques:

Elles constituent une nourriture importante pour beaucoup de poissons d'aquarium. On les trouve à la surface des étangs au printemps et au début de l'été. Il s'agit de les capturer rapidement dans un filet avant qu'elles ne plongent vers le fond. On n'en donnera qu'une petite quantité aux poissons car si elles ne sont pas mangées, elles deviennent des moustiques et s'échappent de la pièce. Comme elles s'attaquent aux alevins, on ne les placera pas dans les aquariums d'alevinage.

 

Les vers de vase:

Ce sont les larves du moustique Chironomus, des vers épais, rouge vif, qui contiennent une grande quantité d'hémoglobine (le pigment rouge du sang). Ils constituent une excellente nourriture pour les poissons qui sont suffisamment grands pour les manger. On les trouve dans des anciennes réserves d'eau où la végétation pourrit, mais les colonies sont peu nombreuses. Si l'eau est propre on peut utiliser ces vers sans danger.

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédent