Agenda


<< Décembre 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Prochainement

Aucun évènement n'est prévu pour le moment.



Derniers articles

Le 14/02/2014 : Actualité
Est Républicain du vendredi 14 février 2014
Lire la suite

Le 04/02/2014 : Eau douce
CONSTRUCTION D'UN AIRLIFT
Lire la suite

Le 19/12/2013 : Actualité
Les dernières news de l'année...
Lire la suite



Les articles sur l'eau douce


Le 11/08/2013 : Comment calculer la puissance de son chauffage

Conserver un feuillage et des poissons tropicaux dans un climat tempéré suppose inévitablement un réchauffement artificiel de l'eau:garder l'aquarium dans une pièce chauffée n'est pas suffisant. La température idéale qui convient à des espèces particulières est indiquée dans de nombreux livres.

Étant donné que la puissance idéale diffère pour chaque espèce, il faut choisir une température moyenne pour l'aquarium. En général, une température de 23 à 26°C convient parfaitement.


Pour calculer la température nécessaire (P) on utilise la formule suivante:

 P=f x A x @t

 

P=puissance nécessaire en watts f=facteur dépendant du degrés d'isolation thermique et qui représente la perte de chaleur. Dans une cuve isolée, ce facteur est de 0,03; dans une cuve non isolée , il est de 0,06. A=surface totale(en dm²)des panneaux qui ont une déperdition de chaleur. @T=différence de degrés entre la température la plus basse lorsque la cuve n'est pas chauffée et la température désirée.

Pour une cuve de 1 mètre de long (100x50x50), A sera de 2x5x15=150dm², ce qui signifie que, avec une rampe d'éclairage, la déperdition de chaleur par le sommet et par le fond sera négligeable. Supposons que la température minimum en l'absence de chauffage soit de 15°C, alors T=25-15=10. Si la cuve n'est pas isolée, F=0,06.

En reprenant la formule ci-dessus:P=f x A x @T on aura P=0,06x150x10=90, et il faudra une énergie continue de 90 watts. Il convient d'installer une puissance double de celle considérée comme nécessaire d'après cette formule, afin de disposer d'une réserve pour parer à une urgence, telle par exemple, une chute de température supérieure à ce qui était prévu, due à un renouvellement partiel de l'eau.

Dans l'exemple donné ci-dessus, on prévoit donc une puissance de 180 à 200 watts au lieu des 90 prévus.

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédentArticle suivant Suivant