Agenda


<< Décembre 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Prochainement

Aucun évènement n'est prévu pour le moment.



Derniers articles

Le 14/02/2014 : Actualité
Est Républicain du vendredi 14 février 2014
Lire la suite

Le 04/02/2014 : Eau douce
CONSTRUCTION D'UN AIRLIFT
Lire la suite

Le 19/12/2013 : Actualité
Les dernières news de l'année...
Lire la suite



Les articles sur l'eau de mer


Le 11/08/2013 : Construction d'un refuge

Mode ou pas, de plus en plus d'aquariophiles ayant un bac récifal, construisent un refuge afin d'avoir un maximum de micro-organismes pour nourrir leurs coraux, je me suis lancé dans cette expérience...

 

Les caractéristiques:

Voila, n'ayant pas beaucoup de place dans ma partie décantation, il m'a fallu trouver une solution pour pouvoir fabriquer ce fameux refuge. Le bac principal et son support étant décalés d'environ 12 centimètres du mur et les Hqi à 20 centimètres du haut du bac, je suis parti sur la base de la longueur de l'aquarium. Ce refuge a donc (par obligation) les dimensions suivantes:
                100 x 13 x 15 cm soit pratiquement 20 litres.
Le refuge est percé en entrée et en sortie. Une petite pompe l'alimente de façon à débiter le volume du bac en une heure. Soit 20 L/H

L'avantage du placement de ce bac, c'est qu'il fonctionne par gravitation et qu'aucune pompe de remontée ou autre ne broie le plancton et autres micro-organismes qui serviront à la nourriture des coraux et autres habitants.

Quelques explications:

Un refuge est un petit bac annexe à l'aquarium, par lequel transite une partie de l'eau de l'aquarium. Dans ce bac, peu brassé, les sédiments et autres matières en suspension (nourriture, détritus,...) vont se déposer et permettre la vie d'un microcosme complet, tout en servant à la fois de filtre et dans une certaine mesure de dénitrateur si l'épaisseur de sable est suffisante, et, c'est le principal, de réservoir à plancton.

En effet, équipé d'une couche de sable, voire de quelques pierres vivantes ou non, cet univers perpétuellement alimenté en nutriments divers va offrir une hospitalité sécurisée à une population des petits animaux qui vont s'y reproduire sans aucune prédation, les larves étant au fur et à mesure emportées par le léger courant vers le bac principal ou elles serviront de casse-croûte aux coraux et autres prédateurs.


Voila en quelques lignes cette petite construction. Des le départ, j'y ai incorporé quelques Bernard l'Hermite, des Trochus, une Ophiure, des feuilles de caulerpe, 2 morceaux de pierre vivante et une dose de plancton vivant pour ensemencer tout cela.
Dans quelques temps, il y aura peut-être une suite à ce petit article pour vous faire part de l'expérience de ce refuge...

Retour à la liste des articles

PrécédentArticle précédentArticle suivant Suivant